Le jeune hébergé peut rendre les services qu’un petit fils rendrait à sa grand-mère (petites courses, fermer les volets, promener le chien etc…). Il n’accomplit en revanche pas de travail (ménage, repassage etc..) et pas de service à la personne (toilette, aide à l’habillage…)

Il ne remplace ni un auxiliaire de vie, ni un garde malade ! Il s’agit d’un jeune dont la première mission doit être d’étudier ou de s’insérer dans le monde du travail, tout en apportant une présence conviviale à son ainé.