Combien de temps faut-il pour avoir une chambre ?

Nous ne pouvons donner de délai précis, car tout dépend de la période de recherche, de votre dossier, de votre profil et des propositions d’accueil chez les seniors actuellement disponibles.

Cela peut prendre 24 heures, un mois, trois mois ou cela peut ne jamais arriver également.

Votre dossier complet sera immédiatement pris en considération. La sélection s’opère ensuite en fonction des correspondances entre votre demande et celle des seniors.

Si, par exemple, une dame souhaiterait héberger une jeune fille parlant russe, et que vous êtes justement une jeune fille qui parle russe, une mise en relation pourra vous être proposée rapidement. Il en est de même pour tous les critères qui sont évoqués.

Dans la “formule solidaire”, est ce que je dois être là tous les soirs et tous les week-ends?

L’usage est de rentrer au domicile du senior entre 19 h et 20 h (au moment du dîner) et d’y rester.

Vous disposerez de deux soirées libres par mois et de quatre nuits de libre en week-end par mois (à convenir d’avance avec le senior pour s’organiser).

Vous serez tout de même tenu de rentrer à des horaires raisonnables pour les soirées de libre et à informer les seniors des nuits où vous ne serez pas là, afin qu’ils ne s’inquiètent pas et puissent s’organiser de leur côté.

Attention : quand on parle de présence, il s’agit de présence “rassurante” le soir et la nuit, vous ne remplacez pas de garde de nuit, dans la journée vous faites ce que vous voulez.

Est-ce que je peux trouver un logement avec mon ami/e ?

Non. En règle générale ce sont des solutions d’hébergement prévues pour accueillir une seule personne. Pour la même raison, il n’est pas possible de trouver de logement pour des couples.

Est-ce que je pourrai recevoir dans ma chambre ?

Cette question reste à la discrétion de l’hébergeant. S’il accepte, cela doit rester de manière exceptionnelle, uniquement dans la journée et, pour des raisons de tranquillité pour lui, un ami à la fois.

J’ai moins de 18 ans, puis-je cohabiter ?

Si vous allez avoir 18 ans dans les quelques mois suivant votre emménagement (maximum en décembre pour un emménagement en septembre), il est possible de prétendre à une cohabitation intergénérationnelle solidaire. Autrement, nous ne pourrons faire d’exceptions.

J’ai plus de 30 ans, puis-je cohabiter ?

La cohabitation intergénérationnelle solidaire est légalement réservée aux 18-30 ans. L’association ne pourra donc faire d’exceptions passé 30 ans. Merci pour votre compréhension.

Je n’ai pas encore de titre de séjour, puis je candidater pour vivre avec un senior ?

Oui, mais il faut nous présenter l’attestation prouvant que vous en avez fait la demande et que vous êtes en attente d’un rendez-vous à la préfecture.

Que se passe-t-il pour les vacances d’été ?

Pour la formule conviviale, dans le cas où vous allez renouveler avec la même personne en septembre, vous pouvez garder le logement l’été sans être présent mais vous devez continuer à payer l’indemnité financière mensuelle.

Pour la formule solidaire, la présence pendant l’été est à discuter avec le senior et/ou sa famille. Vous avez droit à la moitié des vacances scolaires au moins, c’est-à-dire 1 mois.

Que se passe-t-il si en cours d’année, le senior chez qui j’habite part en vacance ?

Quand le senior part en vacances ou chez sa famille durant l’année, cela ne change rien pour vous, vous continuez à habiter dans le logement.

Que veut dire être présent la moitié des vacances scolaires ? Pourquoi cette obligation ?

Cette obligation n’est valable que pour les chambres en formule solidaire et ne concerne pas les vacances de Noël. Cette obligation vient du fait que de nombreux étudiants ont des vacances de 15 jours toutes les 6 semaines. Pour une personne très âgée qui ne veut pas rester seule cela représente beaucoup d’absences. Il est donc convenu que vous pourrez être libre entièrement entre Noël et le Jour de l’An et au moins une semaine aux vacances de la Toussaint, d’hiver et de Pâques.

Quelles sont mes alternatives pour trouver un logement ?

D’autres organismes sont présents sur le territoire pour accompagner les jeunes dans leur recherche de logement. Aussi, dans ce cadre, vous pouvez vous rapprocher des structures suivantes :


– CLLAJ (Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes)
– ADIL (Agence Départementale d’Information sur le Logement)
– CLJT (Centre du logement des jeunes Travailleurs, étudiants et stagiaires)
ALJT (Association pour le Logement des Jeunes Travailleurs, alternants, stagiaires ou des étudiants)

Si je choisis la formule conviviale, quelles sont mes obligations ?

La convivialité, le respect, la bonne éducation et de vous acquitter de votre participation aux charges au début de chaque mois. Dans cette formule vous avez une totale liberté d’horaire d’allées et venues. Si vous vous absentez ou devez rentrer plus tard que les autres jours, prévenez votre hôte par politesse comme vous le feriez chez vos parents pour éviter que votre hôte ne s’inquiète.

Attention : nous essayons de maintenir un esprit associatif auprès des personnes âgées à qui nous demandons de rester raisonnables sur le montant de la participation aux charges et de ne demander qu’un mois d’indemnité pour le dépôt de garantie. Pour maintenir cet état d’esprit, les jeunes doivent également respecter la charte tant sur les engagements moraux que financiers.