Quels sont les atouts de la cohabitation intergénérationnelle solidaire ? 

Qu’est-ce que la cohabitation intergénérationnelle solidaire ?

La cohabitation intergénérationnelle est un dispositif d’habitat partagé entre un senior et un jeune. Le senior qui doit être l’occupant principal du logement, met à disposition de son cohabitant une chambre meublée avec un accès aux sanitaires et à la cuisine.

En contrepartie, le jeune peut apporter son aide au senior en lui rendant de menus services et en lui versant une contribution financière modeste.

C’est un dispositif dérogatoire au droit commun de la location réservé aux personnes de plus de 60 ans (côté occupant) et de moins de 30 ans (côté accueilli).

 

Pourquoi cette cohabitation est-elle solidaire ?

Le but de la cohabitation intergénérationnelle est de favoriser l’insertion sociale des personnes isolées.

Le dispositif est solidaire en raison de cette finalité sociale qui repose sur la solidarité entre générations.

Les bénéficiaires sont des publics fragiles :

Des personnes âgées vivant seules et des jeunes précarisés qui ont du mal à trouver un logement décent, notamment en cœur de ville.

La loi offre cette possibilité à tout jeune de moins de 30 ans, mais ce sont surtout les étudiants qui sont visés par ce dispositif.

 

Quels sont les avantages pour les parties, par rapport à une sous-location ?

  • La cohabitation intergénérationnelle solidaire est accessible à tous les occupants âgés : propriétaires comme locataires, y compris en logement social.
  • Le locataire doit informer son bailleur, mais il n’a pas besoin d’une autorisation.
  • La contribution financière modeste versée par le cohabitant n’est pas un loyer. Elle est en grande partie exonérée d’impôt et n’entre pas dans le calcul du revenu pour l’obtention des aides sociales, notamment l’APL.
  • Le préavis est réduit à un mois pour les deux parties,
  • Le bail n’est que de un an.

La loi ÉLAN met également en place une charte de la cohabitation intergénérationnelle formalisée par un décret de janvier 2020. C’est le cadre réglementaire dans lequel doivent s’inscrire les actions des structures œuvrant pour la cohabitation intergénérationnelle solidaire.

Le but de ce dispositif est résolument tourné vers la souplesse et la simplicité. Le législateur a cherché à offrir un cadre rassurant et peu contraignant qui incite les personnes éligibles à utiliser la cohabitation facilement.

Suite de l’article : https://www.notretemps.com/services/silver-economie/entretien-decembre-2020-cohabitation-intergenerationnelle,i234199