« Je me rappellerai longtemps des aides considérables que vous avez apportées lorsque mon épouse handicapée était encore partiellement valide. Votre association est d’une utilité absolue et il serait impensable qu’elle disparaisse. Je vous envoie ci-joint un chèque de 1200 € espérant qu’il ne sera qu’une goutte d’eau dans un fleuve de dons. »