Dans le cas d’une chambre gratuite contre présence, que peut faire le jeune pour le senior ?

Le jeune hébergé peut rendre les services qu’un petit fils rendrait à sa grand-mère (petites courses, fermer les volets, promener le chien etc…). Il n’accomplit en revanche pas de travail (ménage, repassage etc..) et pas de service à la personne (toilette, aide à l’habillage…)

Il ne remplace ni un auxiliaire de vie, ni un garde malade ! Il s’agit d’un jeune dont la première mission doit être d’étudier ou de s’insérer dans le monde du travail, tout en apportant une présence conviviale à son ainé.

Le jeune doit-il avoir accès à tout l’appartement ?

Non, juste la cuisine et les sanitaires s’ils sont à partager, et occasionnellement le salon, dans un esprit d’échange et de convivialité.

Pourquoi prendre un jeune chez moi ?

  • Pour avoir une présence conviviale
  • Pour avoir une présence rassurante permettant de rester à votre domicile, notamment en cas de perte d’autonomie
  • Pour avoir un complément de revenus
  • Pour rendre service et offrir à un ou une jeune de bonnes conditions d’hébergement à coût modéré ou gratuit, lui permettant l’accès à l’emploi ou aux études

Qui sont les jeunes que propose l’association ?

Ils ont entre 18 et 30 ans, français ou étrangers, garçons ou filles, étudiants ou jeunes travailleurs. Ils sont suffisamment nombreux à chercher un logement pour que l’on puisse vous proposer quelqu’un qui vous corresponde.

Puis-je accueillir un jeune si je ne suis pas propriétaire de mon logement ?

Oui ! Que vous soyez propriétaire ou locataire, du parc privé ou social, il est désormais du droit de chacun de réaliser une cohabitation intergénérationnelle. Pour les locataires, le bailleur ne peut s’y opposer, bien qu’il doit en être informé.

Quel genre de logement ont le droit les jeunes ?

Il est indispensable que le jeune dispose d’une chambre “à lui” (pas un coin dans le salon ), elle doit avoir une taille supérieure à 10 m2 et être équipée d’un lit, d’une table ou d’un bureau et de quoi ranger ses affaires.

Vais-je être imposé sur les loyers que je vais percevoir ?

Si vous louez une chambre qui constitue la résidence principale du locataire à un prix “raisonnable”, le fisc ne vous réclamera aucun impôt sur les loyers perçus, mais à certaines conditions. Cette notion de loyer “raisonnable” est fixée par les services fiscaux et est révisée tous les ans. Nous vous conseillions de vous rapprocher de votre trésorerie ou de cliquer sur l’icône pour connaître le dernier bulletin. Si le loyer dépasse ces plafonds, les revenus tirés de la location subiront la fiscalité appliquée aux locations meublées imposées dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). L’association a également pour rôle de vous informer sur la législation en vigueur afin de vous accompagner dans l’établissement d’un loyer.