Habitat intergénérationnel

 

Habiter à deux, c’est mieux ! Claude et Gabrielle figurent parmi les six binômes intergénérationnels réunis par l’association le Pari solidaire. Les deux femmes se félicitent d’un mode de cohabitation singulier et enrichissant.

Claude prépare le café que Gabrielle sert aux hôtes ce dimanche matin. Entre la professeure de français retraitée et l’étudiante chinoise, ce sont sourires et regards complices.

Depuis octobre 2015, l’aînée accueille Gabrielle sous son toit dans le cadre de l’habitat intergénérationnel. Elles ont été mises en contact par l’association le Pari solidaire, dans le cadre d’un programme soutenu par la ville. Elles font partie des six binômes que compte l’association à Vitry.

À l’approche de la fin de l’année scolaire, le Pari solidaire cherche de nouveaux seniors prêts à accueillir un étudiant ou un jeune actif. N’ayant pas de souci de santé majeur, Claude a choisi l’option “convivialité”. Gabrielle lui acquitte une participation mensuelle dont le montant est fixé en accord avec l’association, en fonction de la surface du logement, mais inférieure au prix du marché.

Ça m’oblige à faire un effort pour me mettre en contact avec quelqu’un plutôt que de regarder la télévision, ce que j’ai trop tendance à faire, explique, dans un sourire, Claude.

Cette ancienne enseignante en français a découvert l’association le Pari solidaire par les affiches disséminées en ville.

De son côté, Gabrielle est arrivée de Lyon où elle a mené son master 1, pour finaliser son diplôme en sciences du langage à l’université Paris-Diderot. Elle conclut sa troisième année en France avant de repartir vers la Chine.

Pour lire plus : Habitat Intergénérationnel