La colocation intergénérationnelle en question dans le film « Adopte un veuf »

 

Un film qui touche à un nouveau sujet de société

Pour lutter contre la solitude et la dépression, Hubert Jacquin, veuf depuis peu, décide d’inviter une jeune étudiante nommée Manuela, à habiter dans son grand appartement. Il accepte ensuite également deux autres locataires dont un avocat divorcé déprimé. Une situation comique mais qui pourrait être bientôt très courante! En effet, l’habitat intergénérationnel est un type d’hébergement qui séduit de plus en plus de personnes âgées et d’étudiants.

Une alternative à la maison de retraite

Décrit comme une cohabitation rocambolesque dans cette nouvelle comédie, l’habitat intergénérationnel est une réelle alternative à la maison de retraite. Très à la mode aujourd’hui, ce type d’hébergement permet à la personne âgée de rester vivre chez elle. La personne âgée met à la disposition d’un étudiant une chambre libre en échange de menus services comme, faire les courses, jardiner ou encore changer une ampoule. Ainsi, la personne âgée n’est plus seule en cas de besoin, et les jeunes peuvent profiter d’un cadre de vie nettement plus propice aux études qu’une colocation étudiante. Cette expérience de partage entre des personnes que plusieurs générations séparent peut s’avérer très enrichissante. En France, près de 6 000 étudiants vivent en colocation avec des personnes âgées.

Une réponse intelligente à la crise du logement

Ce type de cohabitation entre les jeunes et les personnes âgées a pris de l’ampleur depuis la crise du logement. Néanmoins ce phénomène reste marginal : « Actuellement, nous avons environ 250 jeunes en formule dite solidaire [sans loyer, ndlr] avec une personne âgée« ,  nous déclare Aude Messéan, cofondatrice du Pari Solidaire,  une association spécialisée depuis 2004 dans la mise en relation entre seniors et jeunes. A ce jour, l’association a mis en place 5.000 binômes sur toute la France.

Pour lire plus : La colocation intergénérationnelle – Retraite plus