PapyBnb

PapyBnb est un service de mise en relation entre des hébergements de courtes durées et des aidants familiaux qui recherchent une solution pour s’occuper de leur proche dépendant sur une courte période. Papybnb permet aux aidants familiaux de trouver une solution lorsqu’ils souhaitent souffler un peu ou partir en vacances. Les hébergements proposés sont soit des établissements pour personnes âgées ou des accueillants familiaux agréés.

Dessin violet famille : L'association Le Pari Solidaire à Paris

Un hébergement temporaire

Les hébergements temporaires permettent aux personnes âgées dépendantes ou autonomes de bénéficier d’un accueil ponctuel dans un hébergement sécurisé. L’hébergement temporaire est possible dans une limite de 90 jours par an. 

Cette solution est a privilégier si l’aidant se fait hospitaliser et n’est plus en mesure de fournir l’aide nécessaire à son proche âgé. Une absence momentanée d’aide professionnelle à domicile peut aussi être une raison de recourir à l’accueil temporaire. Cette situation est assez fréquente lors des congés d’été. Enfin, cela peut être aussi une nécessité lorsqu’il est impossible pour la personne âgée de rester chez elle lors de travaux d’adaptation de son domicile.

L’hébergement temporaire peut aussi être un premier pas vers un déménagement dans une famille d’accueil ou une maison de retraite. Cette première étape étant primordiale pour une personne âgée souhaitant s’acclimater avec une nouvelle vie loin de son domicile.

Ces solutions d’hébergement temporaire permettent de lutter contre l’isolement des personnes âgées.

EHPAD

Les EHPAD proposent des services d’accueil temporaire au sein de leurs établissements avec les services similaires à l’hébergement permanent. Les services proposés sont la restauration, les animations, le blanchissage du linge, la prise en charge de la dépendance et la prise en charge médicale si besoin.

La personne âgée conserve son médecin traitant ainsi que ses différents intervenants paramédicaux.

Pour un hébergement temporaire, il faut déposer un dossier d’admission bien en amont, le traitement d’un dossier prend un certain temps.

Le coût de l’accueil familial est variable. Il reste l’établissement le plus coûteux, car il apporte un soin médicalisé avec les services similaires à un accueil permanent.

Accueil familial

L’accueil familial propose des services similaires à ceux d’un accueil permanent. La personne âgée est considérée comme un accueilli permanent au sein de la famille d’accueil et peut ainsi bénéficier du même accompagnement.

Les services proposés sont la restauration, l’accompagnement personnalisé, la prise en charge médicale si nécessaire, la prise en charge de la dépendance et l’animation personnalisée.

Le prix reste en partie le même qu’un accueil permanent. Le coût brut avant les aides est donc d’environ 2200 euros.

Après les aides, le reste à charge moyen constaté est de 1200 euros par mois en famille d’accueil pour personnes âgées.

Résidence service

Les résidence autonomie ou résidence services proposent d’accueillir de manière temporaire des personnes âgées. A contrario de l’accueil familial et l’EHPAD, la résidence autonomie n’est pas une structure médicalisée.

Ce type de structure est plus adapté pour une personne âgée ayant encore une certaine autonomie. Ces résidences proposent différents types de logements, studios F1, F2 et plus rarement des F3.

Pour les résidences autonomie, elles ont une vocation sociale, le coût du logement sera donc modéré. La facture de la prestation se décompose en 4 points : loyer ou redevance, charges locatives, frais liés aux prestations incluses (prestation de restauration) et frais liés aux prestations facultatives (sorties extérieures).

Actualités PapyBnb Aides de l’État : L'association Le Pari Solidaire à Paris

Aides de l’État

La personne âgée à la possibilité de bénéficier d’aides de l’État pour financer son hébergement temporaire.

  • L’APA : Allocation Personnalisée d’Autonomie. Le montant de l’APA est fixé en fonction du degré d’autonomie de chaque personne âgée et de ses revenus. Pour définir ce degré d’autonomie, les services sociaux utilisent la Grille Aggir.
  • Le droit au répit est une aide complémentaire de l’APA qui peut se porter à 509 euros pour un séjour
  • L’ASH : l’aide sociale à l’hébergement est une aide qui peut couvrir tout ou en partie les frais d’hébergement en famille d’accueil. Pour en bénéficier, il faut avoir des revenus inférieurs aux frais d’hébergement.
  • Aides extralégales des mairies ou des conseils départementaux : Ces aides sont attribuées au cas par cas, en fonction de la situation de la personne et de ces éventuelles difficultés sociales.